Qui sommes-nous ?


L’Association des Soins Palliatifs de la Martinique, dénommée ASPM, est une association, à but non lucratif, régie par la loi du 1er juin 1901. Elle est adhérente à la Société Française d'Accompagnement et de Soins Palliatifs. Elle regroupe les principaux acteurs du mouvement des soins palliatifs et de l’accompagnement en Martinique.

Dans le cadre de la loi n° 99-477 du 9 juin 1999, elle a pour but :







Historique


L’Association des Soins Palliatifs de la Martinique, a vu le jour le 25 février 2003, suite à la volonté commune d’un groupe de médecins, infirmiers, psychologues et bénévoles d’œuvrer pour le développement effectif des soins palliatifs en Martinique.

Très vite, les membres de l’ASPM se sont rendu compte de la nécessité de proposer des actions de formation à destination des professionnels de santé. Dès l’année universitaire 2003-2004, l’ASPM a mis en place un Diplôme Universitaire des Soins Palliatifs aux Antilles. Après les interpellations des premières Assises Martiniquaises des Soins Palliatifs et de l’Accompagnement , l’ASPM a décidé de structurer davantage l’activité de son organisme de formation en l’érigeant en cellule professionnalisée, désormais dénommée Forma'SPA.

Toujours dans une volonté de répondre au mieux aux besoins des personnes malades et de leurs proches, les membres de l’ASPM ont créé, dès 2007, le « Réseau Wouspel ». Ses objectifs sont de favoriser et d'optimiser l’ensemble du dispositif permettant la prise en charge de la personne relevant des soins palliatifs, en respectant au mieux ses choix de vie.

En décembre 2008, l'Association des Bénévoles d'accompagnement, dénommée « Ultime Acte d’Amour Martinique » ( U2AM ), a été consitituée pour répondre à la nécessité de mieux coordonner l’action des bénévoles sur le terrain. Si U2AM est une association distincte de l'ASPM, elle reste un partenaire particulièrement privilégié.



Nous Contacter


5 Av Louis Moreau Gottschalk
Plateau Fofo
97233 Schoelcher

: 0596 73 02 49
: secrétariat@assowouspel.fr

Les soins palliatifs en questions